Depuis juin 2008, quelques enfants accueillis chaque matin à l’antenne locale d’ADPT ont entrepris de planter quelques niébés (haricots) dans la cour où ils prennent leur petit déjeuner. Ils s’attellent assidûment à entretenir leurs petites plantations : ils arrosent et ôtent les saletés apportées par le vent quotidiennement.

Ces plantations semblent les motiver et leur permettent de se projeter dans le temps. Cette activité est apparue aux membres de l’antenne locale comme pouvant constituer une porte d’entrée éducative intéressante.
Dans la perspective de créer une activité éducative à partir de cette initiative des enfants, les membres de l’antenne locale ont pris contact avec Mbaye Diop, ingénieur agricole d’État vivant à Mbao et engagé pour le développement des activités maraîchères dans sa localité.

Mbaye Diop est venu visiter la cour où opèrent les enfants, afin d’étudier les possibilités d’y développer une petite activité maraîchère. Il s’est montré disposé à engager un projet d’initiation des enfants à la culture maraîchère, dès lors que les conditions seront réunies pour la mise en œuvre du projet.

 

 

 

Il a donné quelques instructions pour le projet :
Déblayer le terrain : enlever les agrégats = 1 journée de travail
Installer une pompe a eau : la nappe phréatique est bonne (pérenne) et peu profonde (2m).

Ceci représente un investissement au départ, mais permettra d’assurer un approvisionnement en eau continu et gratuit.

Les cultures maraîchères nécessitant d’importante quantité d’eau quotidiennement, cette solution est plus économique et plus sûre que de compter sur le réseau d’eau.

Équiper l’antenne locale de petits matériels de jardinage :


Acheter des semences pour aménager trois rangées de persil, deux rangées de tomates, et des concombres, deux ou trois rangées de laitues.
Acheter des pesticides en prévision d’éventuels parasites ou maladies.