Réseaux sociaux

FacebookTwitter

Projet aide aux devoirs - Dakar

AIDE AUX DEVOIRS

Témoigagne de Marie DEGUIGNE, en service civique pour l'ADPT.

enfant boit de l'eau

Depuis la rentrée, les animateurs du centre Adpt accueillent quotidiennement des élèves en insuffisance scolaire. Bon, au départ, c’était seulement Omar Lam et puis Sidi Lamine et Mortalla, ses anciens camarades talibés, sont venus également car ils sont aussi allés à l'école. Enfin, certains de leurs copains se sont naturellement intégrés au groupe d’aide aux devoirs. Voici donc pour la formation de ce premier groupe.

Puis il y a eu les filles, tout d’abord, les filles du quartier, dont j’ai déjà mis 1001 photos, j’ai nommé la tout-ce-que-vous-voulez-mais-pas-douce Amina, la belle Khadi, Fatou la tresseuse, Aissatou la studieuse, ainsi que Mame notre garçon manqué.

 

enfants au jardin

D’autres enfants ont eu vent de cette nouvelle activité et sont venus d’eux-mêmes demander de l’aide pour leurs devoirs. C’est ainsi que ces temps d’aide aux devoirs ont pris de plus en plus d’ampleur. Pour accueillir les enfants, nous nous installions dans le jardin, au premier étage, et comme la nuit tombait vite, nous finissions souvent à la lampe torche. Ce sont des moments vraiment inoubliables et faire apprendre et réciter les leçons à certains élèves restent du domaine de la compétition !

Puis il a fallu également s’installer dans le salon, au milieu du flux incessant d’enfants allant et revenant du Cybercentre. Bref, l’aide aux devoirs, vous l’avez compris, ne se fait pas dans les conditions optimales pour les enfants et pour les animateurs ! Mais on débute, et le système D est le meilleur qui soit (pour l’instant). Ce projet, je n’en doute pas, s’organisera au fil du temps, je ne vous en dis pas plus.

 

 

Module de Recherche

Twitter

Faire un don sécurisé

Lettre mensuelle

Inscrivez-vous à la lettre de courriel mensuelle



Suivez nous sur Facebook